CONP – Elizabeth DuPré, Ana Van Gulick et John Borghi

Dans cette baladodifussion, Elizabeth DuPré discute de science ouverte avec Ana Van Gulick et John Borghi. 

Language: English
Length: 25 mins

Time Description
Bienvenue
Pourquoi se concentrer sur les données ouvertes? Un domaine d’intérêt à la fois pour la communauté de la recherche et celle des sciences de l’information.
Ana et John ont tous les deux participé au programme de stage postdoctoral CLIR, qui se concentre sur le travail en science ouverte dans les bibliothèques. “C’était sujet que l’on commençait à aborder quand j’étais aux cycles supérieurs”, dit John, “mais c’était rien de très gros”.
“Ça aide beaucoup d’avoir de l’expérience de recherche pour comprendre les besoins des chercheurs et ensuite voir comment les aider au mieux sur le plan institutionnel des bibliothèques”, dit Ana.
John et Ana ont collaboré sur une étude de sondage pour évaluer les pratiques en gestion des données et en science ouverte ainsi que leur impact dans le domaine de la neuroimagerie.
John était très content que les répondants aient indiqué qu’ils réfléchissaient à ces enjeux. Le domaine était plus en avance qu’il ne le pensait.
Il y a des choses auxquelles les bibliothécaires ou les spécialistes des communications scientifiques pensent beaucoup dont les chercheurs ne sont pas forcément conscients, comme les licenses et les droits d’auteurs.
GitHub n’est pas un répertoire d’archives. C’est définitivement un outil à apprendre et à utiliser, mais pas un endroit pour archiver quoi que ce soit.
Si les chercheurs veulent partager des données à la fin d’un projet, ils doivent vraiment le considérer au tout début, l’écrire dans toute leur documentation et définir ce que cela veut dire par rapport aux questions et aux données qu’ils collectent et expliciter ce qu’ils peuvent véritablement faire avec ces informations.