Wennie Wu

Je suis étudiante à la maîtrise à l’Université de Toronto sous la supervision du Dr. Leon French et du Dr. Etienne Sibille au Centre de toxicomanie et de santé mentale CAMH à Toronto en Ontario. Avec leurs conseils et leur expertise et ma formation en sciences informatiques, je suis capable d’exécuter plusieurs analyses computationnelles sur la quantité croissante de données scientifiques ouvertes. Il est intéressant de constater que mes découvertes peuvent aider à propulser les recherches futures en neurosciences et en santé mentale qui sont devenues de plus en plus importantes. 

La dépression est désormais la cause principale mondiale de l’invalidité et du suicide. Malheureusement, les causes de cette maladie demeurent toujours incomprises. Dans mon projet, je cherche à hiérarchiser l’impact de gènes faisant partie de la plus grande étude d’association pangénomique de dépression (Howard, 2019) et identifier les types cellulaires possibles et les structures cérébrales affectées de manière prédominante par cette maladie. Ces résultats visent à guider les futures études sur la dépression pour arriver à une meilleure compréhension des causes génétiques sous-jacentes des troubles dépressifs. En promouvant la recherche collaborative, nous pouvons développer des traitements plus efficaces de manière plus efficiente pour aider des millions de personnes partout dans le monde qui souffrent de cette maladie invalidante.