Dwight Newton

Dwight Newton effectue son PhD en pharmacologie à l’Université de Toronto sous la supervision du Dr. Etienne Sibille. Sa recherche vise à mieux comprendre la neurobiologie des troubles psychiatriques, avec un accent sur la dépression. Il passe ses journées à générer et analyser des données de séquençage de nouvelle génération à partir de tissus post-mortem de cerveaux pour identifier des profils d’expression génétique impliqués dans des mésadaptations de microcircuits néocorticaux survenant dans les maladies mentales. 

Les patients psychiatriques ont des réponses qui varient énormément à la médication actuelle, avec seulement la moitié des patients prenant des antidépresseurs qui arrivent à la rémission. Une des raisons à la base de ce phénomène est que les diagnostiques traditionnels reposant sur la symptomatologie ne reflètent pas forcément la diversité biologique des troubles psychiatriques. Ce projet se penchera sur ce problème par la compréhension de la neurobiologie de la dépression, des troubles bipolaires et de la schizophrénie, en utilisant cette connaissance pour classifier des groupes d’individus similaires et ultimement guider le développement de traitements personnalisés ciblant des pathologies distinctes.